septième récit de Line : canular.

page 111c

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

17 commentaires

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Bravo, s’il y a sur webcomics 1 BD qui mérite une édition papier c’est bien la tienne ! La maturité graphique de ton travail me semble indiscutable : tu n’en es plus à faire des gammes comme beaucoup (et moi le premier) mais tu moissonnes, tu récoltes les fruits d’une technique parfaitement maîtrisée.

Une remarque : entre le rendu de la page 104 b et celui des pages 105 et suivantes, il y a un assourdissement des tons comme si tu avais posé un filtre sur tes nouvelles pages. Page 109 a, on retrouve un peu la crudité des couleurs mais peut être pas entièrement. Est-ce un choix et pourquoi ?

Sinon, niveau scénario, j’ai l’impression que tu essaies de mettre en place un conflit des interprétations, une incertitude quasiment indépassable comme si le réel ne pouvait pas faire l’objet (jamais) d’une glose plus assurée qu’une autre … Serais-tu sceptique ?

Dans Rashômon, le film de Kurosawa, on trouve quelque chose de parent : le conflit des témoignages, d’où il ressort que nous ne saurons jamais ce qu’il en est vraiment du fait brut … Et Nietzsche disait, tu le sais : pas de fait, rien que des interprétations …

Coïncidence marrante : je suis en plein dans les voyages temporels ! Je viens de relire la « machine à explorer de temps » d’H. G. Wells dans l’intention de lire la suite qu’en a donnée Stephen Baxter dans « Les vaisseaux du temps » … Connais-tu ces ouvrages ?

5 juil. 2012

jean-yves a dit :

1) Le côté sourd de certaines pages est une erreur qui me désespère et qu'il me faudra corriger. Mais je m'étais promis de mettre en ligne 6 pages fin juin et j'ai déjà du retard. Les corrections n'interviendront sans doute pas avant septembre (cette année, je pars en vacances sans mon ordinateur, mais juste avec ma table lumineuse pour commencer le crayonné des 4 dernières pages).

Je pense d'ailleurs à corriger plus que les couleurs : le lieu et les mises en page sont insuffisants jusqu'à la page 109, qui retrouve une atmosphère digne de l'histoire.

2) Bravo pour avoir deviné le thème de cette BD : il s'agit bel et bien d'une illustration du scepticisme (MON scepticisme naturel). La précédente, dessinée entre 1998 et 2003 et qui s'appelait “Nationale 10”, avait pour thème l'ennui, un sentiment dont je sortais à peine à l'époque et qui m'a totalement abandonné. Personne n'en a voulu … les éditeurs l'ayant trouvé …un peu longuette et répétitive. Je crois aussi qu'elle était encore imparfaite. Quoique.

3) Je lis très peu. Mais il faudrait que je mette à savoir ce que les autres ont écrit sur la machine. surtout quand ils ne s'attardent pas trop sur l'exotisme du voyage ou sur les paradoxes temporels.

4) Merci pour tes encouragements. La route est longue et j'en ai bien besoin !

5) Ne sois pas modeste : si j'étais éditeur(un jour?), ton webcomic serait pour moi une priorité pour jeter un pont entre les deux mondes de la BD. Avec un défi de taille : trouver le moyen d'éditer autant de pages tout en restant dans un prix de vente acceptable.

5 juil. 2012

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

C’est vrai que dans les histoires de voyage dans le temps, il y a forcément la dimension … voyage, c'est-à-dire de l’exotisme mais au bon sens du terme !

Dans « La machine à explorer le temps », Wells envoie son voyageur dans un très lointain futur et, c’est sûr, quand il choisit les deux périodes de ce voyage, ce n’est pas par hasard. La première – plus de 800 000 ans après JC – c’est pour illustrer la fin de l’homme, la seconde (de mémoire, 30 millions d’années après JC) pour peindre la fin de la terre. Et c’est poignant !

Mais ce qui est plus particulièrement touchant, c’est la mise en scène de la difficulté à comprendre un monde autre. Le voyageur propose hypothèse après hypothèse pour tenter d’interpréter ce qu’il voit et d’autres faits toujours viennent démentir ses échafaudages théoriques jusqu’à la cruelle révélation finale … Mais est-on bien certain que la dernière interprétation est la bonne ?

Le voyage temporel, parce qu’il expose le voyageur à une altérité maximale qui bouscule ses certitudes, habitudes, met en crise ses repères et propose une expérience sceptique.

Et puis il y a autre chose. Quand le voyageur revient dans son époque, il se sent à l’étroit, non pas dans cette époque, mais parce qu’il a retrouvé un mode d’écoulement normal du temps. Mais à celui qui a parcouru des millions d’années en quelques heures, il est impossible de revenir à un écoulement normal du temps : trop lent ! Trop prévisible ! Trop « casanier » ! Et ça c’est terrible ! Alors, forcément il repart pour ne plus jamais revenir …

6 juil. 2012

jean-yves a dit :

… ça me donne envie de lire.

Je pars en vacances, sans Internet. Et donc muet pour un certain temps !

7 juil. 2012

Un visiteur (JBC) a dit :

Bonnes vacances !

7 juil. 2012

Un visiteur (Noémi) a dit :

La vache ! Je viens de lire les 111 pages d'un coup. C'est splendide cette BD !

3 oct. 2012

jean-yves a dit :

Merci Noémi ! Et bonne journée !

4 oct. 2012

Guillaume_D a dit :

Pareil! Je viens de découvrir et de tout lire d'un coup. Et j'en redemande! Il y a vraiment de quoi se poser la question: cette machine marche-t-elle ou non? Les indices contradictoires sont savamment distillés. C'est magistral !

30 oct. 2012

Markkus76 a dit :

Bon, je viens de tout lire d'un coup, la BD et les commentaires. Et je ne peux que me raccrocher aux autres concernant les éloges. Cette BD est vraiment extra… et là je reste sur ma faim, vivement la suite.

J'apprécie vraiment tout dans cette oeuvre, les personnages, la palette des couleurs, et surtout le dessin, dessins fait à la main, et là chapeau… que de travail, et bien fait. J'aime également la manière dans tu places tes bulles, en découpant les phrases dans des bulles différentes, ce qui facilite la lecture. Mais par contre, comme certains l'ont déjà écrit ici, je me perd aussi un peu lorsque ce ne sont pas des bulles parlées par les persos, mais des commentaires de narration, une couleur quelconque dans celle-ci serait bienvenue, mais là, ce n'est que mon avis.

Bref… cette histoire mériterait vraiment une édition papier… en plusieurs volumes peut-être vu le nombre de page, et ce n'est pas finis.

Donc, à bientôt pour la suite, et je copine bien sûr.

28 nov. 2012

jean-yves a dit :

Merci Guillaume et Markkus76 !

La deuxième partie est en préparation. Mais ce n'est pas pour demain !

J'ai mis dix ans à terminer la première partie ….parce que je n'ai pas que la BD dans ma vie, …parce que j'ai recommencé plusieurs fois le début et certaines pages insuffisantes.

Là, je prévois environ 7 ans. Sauf si…

Cette deuxième partie va changer d'angle de vue. On ne maintient pas le même suspens pendant deux cent pages (ou plus). Elle va s'appuyer sur la révélation (marche-t-elle ou non?) pour franchir une nouvelle étape.

Si la machine ne marche pas, on y verra les raisons du canular (voulu ou subi par ses instigateurs, pris au piège de leur propre crédulité). Et les conséquences de l'échec sur les protagonistes de l'histoire.

Si elle marche, se posera la question de la pérennité de la porte du temps. Le problème de son maintien en activité de génération en génération pour que l'on puisse se déplacer plus loin dans le temps.

Alors, marche ou marche pas?

Personnellement, je sais.

4 déc. 2012

FredericBaylot a dit :

je viens de relire les premières planches que j'avais déjà lues et tout lire le reste superbe

en attenant la suite

chaleureusement

Frédéric

http://fredericbaylot.wordpress.com/

23 janv. 2013

Un visiteur (Michel Jans) a dit :

Bonsoir,

Je viens de tout relire. Superbe travail. Que j'ai vu monter au fil des années, bravo de l'avoir monté jusqu'à son terme, j'admire et j'aime cette ténacité. Il faut en reparler. Contacte-moi 04 76 75 25 89

Amicalement

Michel Jans

13 avril 2013

Un visiteur (JBC) a dit :

Une édition papier serait-elle en préparation ? Si oui, préviens-moi, je suis preneur ! (avec dédicace, bien entendu …)

7 juil. 2013

jean-yves a dit :

Croisons les doigts.

Rien n'est encore fixé. Mais c'est en bonne voie

Ce sera avec avec dédicace, bien entendu. Le contraire serait …paradoxal !

11 juil. 2013

jean-yves a dit :

Parution le 18 avril ! Dans les meilleures librairies et sur la toile ! Séances de dédicaces progressivement mises en place.

Et yohoho ! Une bouteille de rhum ! (le capitaine Haddock in “le secret de la Licorne”)

3 mars 2014

Un visiteur (martin) a dit :

Bravo pr ce succes

9 mars 2014

Un visiteur (KissXL) a dit :

Wow! Que dire d'autre? Sinon que la discussion que tu tiens avec Jean_Baptiste_Crocodile m'a permis d'ouvrir les yeux sur les lacunes “béantes” de ma “culture générale”. Y a de la matière dans cette BD, RESPECT!

15 juil. 2014

Poster un commentaire :